Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre
Gabriel Veyre. Maroc, 1934-35. Plaque autochrome. Coll. Jacquier-Veyre

Photographies de Gabriel Veyre 1901-1936

Pendant près d’un siècle, des centaines de photographies ainsi que des bobines de film ont dormi dans l’ombre d’une armoire familiale en France. Scrupuleusement rangées, ces images étaient légendées de la main de leur auteur, Gabriel Veyre (1871-1936), parti au Maroc en 1901 pour enseigner la photographie et le cinéma au sultan Moulay Abd el Aziz. Venu pour trois mois, il demeura toute sa vie au Maroc.

Au-delà de leur valeur historique remarquable, ces documents révèlent l’œuvre singulière d’un homme qui a photographié le Maroc pendant plus de trente ans, cherchant à en saisir l’image grâce aux techniques les plus modernes de son époque : le relief avec la stéréoscopie, la couleur avec l’autochrome, le mouvement avec le cinéma.

Depuis plusieurs années, son arrière petit-fils et sa femme, Philippe et Marion Jacquier, travaillent à la valorisation de ce fonds dans l’espoir qu’un jour ce précieux fragment de la mémoire visuelle marocaine revienne sur sa terre d’origine. Présentée pour la première fois au Maroc, cette exposition accomplit ce vœu qui sans nul doute eut été aussi celui de Gabriel Veyre.

L'exposition "Dans l'intimité du Maroc, photographies de Gabriel Veyre 1901-1936" est réalisée en partenariat avec L'institut français du Maroc, le Musée Slaoui, le Musée Nicéphore Nièpce de Chalon-sur-Saone, le groupe Total et la galerie Lumière des roses